Les RDV de l’automne 2017

Le 15 septembre 2017 à Plougonven (29)

Une exploitation laitière rentable basée sur le pâturage : ça marche!

Anne, Michel, Loïc et Magali vous accueillent au GAEC des Chênes à 14h

Installés en 1979 sur 16 ha avec 50% de maïs, Anne et Michel ont décidé d’évoluer progressivement vers un système herbager économe en intrants. Cette stratégie leur a permis de dégager suffisamment de marge pour : agrandir leur exploitation, embaucher Magali, salariée à temps plein, investir dans des outils modernes de production : salle de traite rotative, logettes sur caillebotis…

« Aujourd’hui, l’herbe représente 85% de notre SAU et nous sommes en conversion bio. Nous transmettons une exploitation viable à notre fils Loïc. Nous serons ravis de vous accueillir pour vous présenter notre ferme »

Le 21 septembre 2017 à Plouguenast (22)

Un boviduc pour développer le pâturage et réduire les coûts

Fabienne et Patrick Thomas vous accueillent à partir de 14h à Launay Modu

2 UTH
64 ha de SAU
8 ha de maïs
55 Normandes
277 000L de lait vendu
Lait conventionnel
Coût Alimentaire VL : 55€/1000L

Le pâturage a toujours été la base de l’alimentation du troupeau chez les Thomas. Le parcellaire ne s’y prête pourtant pas facilement avec seulement 8 ha directement accessibles. Aujourd’hui avec la construction d’un boviduc, c’est 13 ha supplémentaires qui deviennent plus accessibles. Le boviduc, une mise en place simple, vite rentabilisé au vue des économies liées au pâturage.

Le 3 octobre 2017 à Mûr de Bretagne (22)

S’installer en système herbager, c’est possible !

Guillaume Robin vous accueille à partir de 14 h

54 ha: 41 ha de prairies + 11 ha de maïs + 1.5 ha betteraves
65 VL Prim’Hosltein et normandes + croisées
410 000 Litres de lait vendus
Coût alimentaire: 65€ / 1000 L

Après 5 ans en GAEC et 2 ans de salariat agricole, Guillaume Robin s’installe à Mûr-de-Bretagne en 2013 sur 50 ha avec 400 000 litres de lait. Une installation facilitée par un cédant motivé, un parcellaire groupé et des investissements limités. Le bilan après 3 ans est plutôt positif, même en temps de crise « sur la ferme, je ne me suis pas planté » affirme-t-il.

Le 12 octobre 2017 à Tonquédec (22)

Améliorer ses conditions de vie et de travail, c’est possible grâce
aux vêlages groupés de printemps

Ronan Guernion vous accueille à partir de 14 h à Prat Dinan

51 ha, 100% herbe, AB

50 VL croisées

Fermeture de la salle de traite l’hiver

203 000 L de lait vendu

Coût alimentaire : 25€ / 1000 L

 

Ronan conduit aujourd’hui un système très simplifié et économe : 50 vaches croisées sur 51 ha tout en herbe, avec des vêlages groupés sur 2 mois au printemps et la salle de traite fermée 2 à 3 mois l’hiver. Ce système lui permet de rationaliser le travail et de se libérer du temps libre à certaines périodes de l’année tout en augmentant son efficacité économique. Un exemple qui montre qu’il est possible, aujourd’hui, de produire du lait autrement en vivant sereinement.

 

 

Toutes les informations : ICI